Mieux utiliser les détergents

nov 19
2009

  • Précautions : Les détergents doivent être traités comme des produits dangereux, c’est-à-dire tenus hors de la portée des enfants, manipulés avec des gants, et il est préférable d’aérer après leur utilisation.
  • Surdosage : Pour utiliser au mieux un détergent, il faut doser de façon à ne pas utiliser trop de produit. Surdoser c’est gaspiller, et surtout ça ne donne pas forcément de meilleurs résultats.
  • Huile de coude : Les produits qui nettoient sans frotter sont soit de la publicité mensongère, soit concentrés en agents toxiques. Pour enlever les saletés, à la base il faut de l’eau et frotter. Les détergents aident seulement à décoller la saleté plus facilement. Un nettoyage régulier empêche la saleté de s’accumuler et évite ainsi d’avoir à employer des produits agressifs.
  • Limiter les produits : Les fabricants multiplient les produits : nettoyant salle de bain, nettoyant pour les sols, nettoyant pour la cuisine… Utiliser des produits multi usages est beaucoup plus économique et vous simplifie la tâche.
  • L’eau de Javel ne nettoie pas : L’eau de Javel est un désinfectant. Son rôle est donc plus approprié dans un hôpital que dans les maisons. Mais si vous tenez à l’utiliser,  sachez qu’il faut d’abord nettoyer les surfaces avec un produit nettoyant avant d’appliquer l’eau de Javel.
  • Éviter les produits antibactériens : Les fabricants proposent des produits nettoyants anti-bactériens qui jouent sur l’angoisse des microbes. Cette tendance hygiéniste s’étend à tous types de produits : nettoyants à l’eau de javel,  liquides vaisselle antibactériens, lingettes antibactériennes etc. Seulement, les produits antibactériens ne tuent pas tous les micro-organismes. Il suffit de faire quelques pas sur un sol nettoyé avec un produit antibactérien pour le contaminer en 3 minutes avec la semelle de ses chaussures. Comme l’eau de Javel, les produits antibactériens ont l’inconvénient de favoriser des bactéries plus résistantes. Il faut savoir que les micro-organismes, avec lesquels nous cohabitons depuis l’apparition de l’homme, ne sont pas tous dangereux. Un nettoyage avec un produit nettoyant classique suffit à limiter la prolifération bactérienne.
  • Boycotter les lingettes : Le nettoyage avec des lingettes coûte beaucoup plus cher qu’un nettoyage classique avec éponge et produit nettoyant. De plus les lingettes produisent une quantité importante de déchets non recyclables et polluants.
  • La « bonne odeur de propre » : La propreté n’a pas d’odeur. Les parfums fruités ou floraux des détergents sont dus à des molécules de synthèse. Ces parfums de synthèse peuvent être allergisants.

Liens

Quelques sites recommandés

Archives

Tous nos précédents billets, mois par mois

Informations générales

Tout savoir sur ce blog...